Les Serviteurs du Chaos

Pour le Porteur de Lumière, la Déesse lunaire, les os et le sang...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Histoire des religions...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Cosiceleste
Diablotin
Diablotin
avatar

Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 20/06/2015

MessageSujet: Re: Histoire des religions...   Mar 23 Juin - 19:44

Je pense que le but final du Christianisme n'a aucun lien avec leur dieu mais simplement le pouvoir , sous des airs hypocrite le Vatican par sa richesse et son pouvoir n'a qu'un but de faire fructifier une élite au dépend de la naïveté de tant d'autres ... et de se protéger contre la justice par des tour de passe passe ...

Loin de cette hypocrisie nous sommes tous égaux dans la vérité et l'honnêteté du Satanisme , c'est ce qui leur fait peur depuis la nuit des temps et qui explique le combat qu'ils nous mène ...

Mais ce combat ils ne peuvent le gagner , il l'ont déjà perdus , personne n'en est dupe , chaque jour nous nous renforçons avec la force de notre maître .. et cette victoire de Satan n'est qu'une question de temps ...et de très peu de temps j'en suis sur .. tant que nous serons la , il sait ,il sens que cette victoire , son triomphe sont sur le point d'aboutir .. Twisted Evil

Cosi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stana
Démon Supérieur
Démon Supérieur
avatar

Nombre de messages : 854
Age : 43
Localisation : Epinal
Humeur : variable, mais plutôt ouverte
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Histoire des religions...   Dim 23 Oct - 12:56

Il y a une chose que je trouve très hypocrite dans le culte de nos adversaires, c'est le baptême catholique.
Je m'explique: ils affirment que quand on est baptisé, c'est "pour la vie", que ce baptême fait de la personne un chrétien pour la vie...lorsqu'il s'agit de bébés incapables par définition de comprendre, et encore moins de faire des choix spirituels, je trouve ça aussi absurde qu'injuste: pourquoi le choix de personnes extérieures, fussent-elles des parents, devraient-elles conditionner, surtout de manière indélébile, un être qui sera bientôt capable de raisonner?...Pourquoi un enfant qui ne comprends rien à ce qu'on lui fait devrait-il avoir cette "marque" indélébile, alors qu'il ne peux pas choisir? Et où est le mérite? Quelle valeur peux bien avoir un baptême effectué dans de telles conditions?...
Nombreux sont les parents catholiques à dire à leurs enfants-lorsque ceux-ci ne se sentent pas chrétiens par nature: "Tu as été baptisé, tu es chrétien, tu n'as pas le choix." N'est-ce-pas injuste?...Ca peux même créer un complexe chez ceux qui aspirent vraiment à autre chose.
Lorsqu'un baptême-tout culte confondu-est un choix personnel, conscient, que la personne use de son libre-arbitre en répondant à un vrai besoin spirituel, une vraie aspiration, quelle qu'elle soit, ça ne regarde qu'elle. Chacun doit suivre sa voie spécifique. Là au moins, ça signifie quelque chose, mais pas lorsqu'un enfant inconscient est voué à un culte-par parrain ou marraine interposé LOL mais ce sont ces adultes qui consentent à sa place, ça n'a rien à voire avec la personne dotée de libre-arbitre qu'il deviendra.
Il est naturel que des parents aspirent à ce que leurs enfants partagent leurs croyances, mais s'ils ne sont pas égoïstes, ils devraient toujours leur laisser un choix.
Que ce choix soit rendu prétendument impossible de par la "grace" du baptême catholique, c'est aller à l'encontre de ce libre-arbitre dont parle même la Bible XD encore une incohérence^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stana
Démon Supérieur
Démon Supérieur
avatar

Nombre de messages : 854
Age : 43
Localisation : Epinal
Humeur : variable, mais plutôt ouverte
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Histoire des religions...   Dim 23 Oct - 13:07

Pour ma part, il y a belle lurette que je ne me crois plus "tenue" par le baptême catholique lol je n'ai pas usé de mon libre-arbitre, donc j'estime que cette prétendue "marque" n'en est pas vraiment une; elle le serait si je l'acceptais, si j'avais choisis de rester catholique dans mon cœur toute ma vie, mais il se trouve que ce n'est pas le cas Evil or Very Mad non, le baptême ne me consacre pas à Dieu; on ne vas pas me l'apprendre, à qui je suis consacrée par choix Twisted Evil
Deux connaissances à moi, partageant plus ou moins mes vues, ont fait des démarches pour se faire débaptisées. Je comprends parfaitement, mais il paraît que c'est une démarche longue et compliquée, et à vrai dire, je ne vois pas vraiment l'intêret d'annuler une chose en laquelle je ne crois plus. Ce que l'on choisit en usant de notre libre-arbitre, voilà qui a de la valeur Neutral

Pauvres gens lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stana
Démon Supérieur
Démon Supérieur
avatar

Nombre de messages : 854
Age : 43
Localisation : Epinal
Humeur : variable, mais plutôt ouverte
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Histoire des religions...   Dim 27 Nov - 22:41

Les chrétiens insistent bien sur le fait que sois-disant, "la Bible et les Evangiles disent toujours la Vérité", une vérité intemporelle...il y a pourtant de nombreuses citations qui laissent pour le moins songeur lol!

Leur Christ a dit par exemple: "Cherchez et vous trouverez"...vrai jusqu'à un certain point, mais c'est très relatif: j'ai remarqué-et je ne suis pas la seule-que c'est souvent quand on ne cherche pas, ou plus, qu'on trouve, qu'il s'agisse d'amour, d'amitié, de tranquillité d'esprit, d'un accomplissement quelconque...quand on est focalisé sur une chose, on a des œillères, on se crispe intérieurement. Alors que quand on ne cherche plus, on n'est plus crispé, on "lâche prise", ce qui ouvre la porte à de nouvelles possibilités.

"La violence engendre la violence", "aimez vos ennemis", "si on vous frappe sur le joue droite, tendez la joue gauche" etc etc...si on creuse un peu, derrière le côté idéaliste, il y a pas mal d'incohérences, c'est plus de l'utopie que de l'idéalisme:
La violence engendre peut-être la violence, mais certaines "violences" sont justifiées: si on accepte tout de quelqu'un, si on supporte tout, si on pardonne tout, si on "tend l'autre joue" en permanence, au sens propre ou figuré, ça ne fonctionne pas sur le long terme. Nous n'avons que deux joues lol et quand toutes deux ont été giflées, il est plus que temps de rendre des coups beaucoup plus forts Twisted Evil
Dans un premier temps, ce peut être une stratégie: on se place au-dessus de l'autre en tendant l'autre joue, on se sens "meilleur" que lui, on peux même lui donner cette impression, le destabiliser...mais ça marche rarement plus d'une fois maximum: l'effet de surprise passé, si l'agresseur veux "remettre ça" et que l'autre personne ne réagit pas davantage, il recommencera encore et encore: pourquoi est-ce qu'il se gênerait?...C'est le moment de mettre les points sur les i!
Si la personne offensée (au lieu de justement, toujours excuser, pardonner les offenses en question) finit par se défendre plus vigoureusement qu'il n'a été agressé, l'autre y réfléchira à deux fois dorénavant LOL souvent l'agresseur est un lâche, la juste violence, le retour de bâton a alors un effet dissuasif, dans ce cas-là la violence n'engendre pas la violence Evil or Very Mad
On dit: "Tu m'as une fois, honte à toi. Tu m'as deux fois, honte à moi." Cette phrase est infiniment plus vraie que les préceptes pleins de bons sentiments des Evangiles, lesquels engendrent surtout une multiplication des injustices.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stana
Démon Supérieur
Démon Supérieur
avatar

Nombre de messages : 854
Age : 43
Localisation : Epinal
Humeur : variable, mais plutôt ouverte
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Histoire des religions...   Mer 30 Nov - 20:44

Il y a un principe biblique qui dit: "Ne faites pas aux autres ce que vous ne voudriez pas qu'on vous fasse"; ça irait s'il y avait toujours réciprocité, ce qui est loin d'être le cas, particulièrement concernant nos adversaires lol! est-ce-que ça leur aurait plu qu'on les persecute, qu'on les emprisonne, qu'on les brûle vifs comme ils l'ont fait aux nôtres-ou à ceux qu'ils considéraient en tans que tels, souvent sur de simples présomptions?...et justement, le plus ironique est qu'ils l'avaient vécu-du moins leurs ancêtres, ce qu'ils ne pouvaient en aucune façon ignorer Evil or Very Mad ils en sont suffisament fiers comme ça, de LEURS martyres à eux, ceux qui ont été persécutés, torturés etc par les "païens" de l'Antiquité XD ils ont fait non seulement ce qu'ils ne voudraient pas qu'on leur fasse, mais même ce qu'on leur a fait...tout en continuant à glorifier la mort "glorieuse" et atroce de leurs martyres chrétiens, sans faire aucun rapprochement avec leurs propres actes. Ce serait risible si ce n'était pas aussi tragique pale What a Face
De nos jours, les persécutions sont a priori moins violentes, mais plus insidieuses: le rejet, le mépris, l'ostracisme qu'ils ont envers les nôtres, et envers, d'ailleurs, qui que ce soit ne cadre pas avec leur conception de la "morale", choisit un mode de vie, de croyances, d'idées, de pensée qu'ils réprouvent, n'est-ce-pas une forme de violence psychique? Bien sûr que si. Ils sont sensés "aimer leur prochain comme eux-mêmes", mais manifestement ils n'englobent pas les gens différents d'eux comme des "prochains".
Ils doivent penser-depuis l'Inquisition jusqu'à nos jours-que les seuls véritables personnes "bien", ayant tout compris, vivant de la "bonne manière" ce sont eux, et que "les autres" ne méritent pas la même considèration, voire même aucune. La sègrègation leur paraît même normale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stana
Démon Supérieur
Démon Supérieur
avatar

Nombre de messages : 854
Age : 43
Localisation : Epinal
Humeur : variable, mais plutôt ouverte
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Histoire des religions...   Sam 25 Fév - 19:24

Preuve que le symbole de "la croix", si chère aux chrétiens, et particulièrement aux catholiques et aux orthodoxes, a des origines bien antérieures, et a existé dans tous les cultes dit païens ou alternatifs-donc que les chrétiens n'ont strictement rien inventé:



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stana
Démon Supérieur
Démon Supérieur
avatar

Nombre de messages : 854
Age : 43
Localisation : Epinal
Humeur : variable, mais plutôt ouverte
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Histoire des religions...   Sam 25 Fév - 19:32











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stana
Démon Supérieur
Démon Supérieur
avatar

Nombre de messages : 854
Age : 43
Localisation : Epinal
Humeur : variable, mais plutôt ouverte
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Histoire des religions...   Ven 21 Avr - 22:50

C'était Pâques dernièrement lol! encore une fête "chrétienne" aux origines nettement païennes:
Petit exemple: le "lapin de Pâques" est un symbole issu du paganisme, étant donné que c'est un animal "sexuel", très prolifique XD les "païens" honoraient cet animal au printemps, en tans que symbole de fertilité, celle-ci étant associée à cette saison Twisted Evil ces vieilles religions-LA religion universelle-célébraient la sexualité, le renouveau, la joie...contrairement aux chrétiens qui se méfie de nos instincts les plus naturels, les plus spontanés.
L'oeuf est, de toute évidence, une autre symbole de fécondité.
Le fait même que l'on consomme, traditionellement, du chocolat au court de cette période est lié: le chocolat est un aphrodisiaque^^
La preuve est qu'on en consomme également à la Saint-Valentin-autre fête aux origines païennes d'ailleurs^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stana
Démon Supérieur
Démon Supérieur
avatar

Nombre de messages : 854
Age : 43
Localisation : Epinal
Humeur : variable, mais plutôt ouverte
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Histoire des religions...   Dim 4 Fév - 21:29

L'Eglise a très longtemps entretenu les croyances et idées les plus absurdes, juste pour cadrer avec les "vérités" contenues dans la Bible. Par exemple, on a très longtemps cru que la Terre était plate et que le soleil tournait autour... ce qui peux se comprendre dans le contexte de l'èpoque, mais c'est un peu plus subtil que ça: dans des temps plus reculés encore, notament dans l'Antiquité, il avait été détecté, par des personnes éclairées, que la Terre était ronde. Cette vérité était loin d'être inconnue de tous, mais à un moment donné, les théologiens ont décidé que puisque la Génèse affirme le que la Terre est plate et stable, et que les ètoiles, la lune et le soleil ont été parsemés dans le ciel par Dieu, alors c'est que c'est le cas lol! ils ont ainsi maintenu la population dans l'obscurantisme durant des siècles, et ceux qui entrevoyaient la vérité n'avaient pas intêret à le dire, vu qu'ils risquaient le bûcher...
Il a fallut beaucoup de temps pour revenir sur ces dogmes absurdes, et encore, il existe encore des personnes instruites pour revenir à cette idée de la Terre plate scratch ce doit être le même genre de personnes qui disent, encore à notre époque, que le monde a littéralement été créer en 6 jours, qu'Adam et Eve sont des personnages historiques, que l'évolution et la sélection naturelle n'existent pas...je vous garantis qu'il y en a! affraid en niant, purement et simplement, les lois les plus élémentaires de la physique, les découvertes scientifiques et archéologiques etc la Bible le dit, donc c'est comme ça, point. Et aucune découverte ne peux contrebalancer ces prétendues vérités puisqu'elles viennent directement de Dieu lol!
Certains vont même jusqu'à dire que penser différement est "satanique", que toutes ces (prétendues, croient-ils) découvertes n'ont été inventées que pour discrèditer la Bible, et donc l'Eglise...ils ajoutent que ceux qui, les premiers, ont pensé que la Terre est ronde, ou que l'èvolution est une réalité, que le monde n'a pas pus être créer en 6 jours etc devaient être satanistes...hé bien, si tel est le cas, ça prouve surtout que nous sommes moins cons qu'eux Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stana
Démon Supérieur
Démon Supérieur
avatar

Nombre de messages : 854
Age : 43
Localisation : Epinal
Humeur : variable, mais plutôt ouverte
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Histoire des religions...   Mer 7 Fév - 23:15

Si l'Eglise catholique a maintenu ses fidèles dans l'ignorance pendant si longtemps, et à plus d'un égars, il doit bien y avoir une raison lol c'est que c'était dans son intêret-celui de l'Eglise je veux dire, pas dans celui des fidèles Basketball -de vouloir cet obscurantisme. Ignorants des vraies réalités de ce monde et de leurs propres possibilités potentielles, les gens n'avaient d'autre choix que de tout prendre pour argent content, sous peine, au mieux, d'"aller en Enfer", en pire de subir les pires châtiments terrestres. A moins que ce soit l'inverse à leurs yeux lol! il était interdit d'avoir le moindre esprit critique, la moindre liberté de penser, parce-que si les gens s'étaient mis à réfléchir, ils auraient pus comprendre l'absurdité, l'impossibilité de certains dogmes et secouer leur joug pirat

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stana
Démon Supérieur
Démon Supérieur
avatar

Nombre de messages : 854
Age : 43
Localisation : Epinal
Humeur : variable, mais plutôt ouverte
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Histoire des religions...   Mer 7 Fév - 23:40

Pendant très longtemps l'Eglise s'est opposée aux progrès de la médecine, la percevant, lorsqu'elle allait "trop loin", d'être diabolique. Les autopsies notament étaient formellement défendues, comme quoi seul Dieu devait connaître les secrets du corps humain. Et certaines maladies étaient considèrées comme "devant" être; seul Dieu devait décider...les premières autopsies ont d'ailleurs été pratiquées sur des femmes, ces dernières étant sensées ne pas avoir d'âme Evil or Very Mad
Les progrès scientifiques furent aussi déconseillées-ceux de l'astronomie, comme expliqué plus haut, et tans d'autres qui auraient été bons pour la connaissance de l'Humanité, mais mauvaises pour le clergé, puisque ces connaissances ne cadraient pas avec leurs Ecritures-on se demande bien pourquoi study lol!
Lire des livres de l'Antiquité-philosophie et autre-était strictement interdits, comme quoi ils ont été écrits par des païens...même chose pour les écrits de leurs contemporains qi n'allaient pas dans le sens des "Saintes Ecritures", lesquels écrits étaient brûlés (avec ceux qui les avaient écrits...). Les divers penseurs et philosophes de l'Antiquité possédaient une sagesse et une connaissance étendue dans de très nombreux domaines, sciences qui ont été provisoirement perdues, et sans doute totalement pour certains. Pareil pour les prétendus hérétiques vivant au temps de l'Inquisition, qui en avaient compris plus que d'autres, mais ont eu le tort d'être au mauvais endroit au mauvais moment No
Ce n'est pas un hasard non plus que dans un premier temps, imprimer des livres ai été interdit: la majorité des gens auraient alors eu la possibilité de lire, et pas seulement la Bible mais des ouvrages "controversés", ce qui aurait pus les réveiller lol
Les peuples de l'Antiquité avaient des connaissances étonnantes en philosophie, médecine, astronomie, sciences diverses...mais comme c'était des païens", dont certains avaient "crucifié le Christ", le pretexte était trop beau de les faire tomber dans l'oubli...
Cette période de divers obscurantismes, qui ont fait provisoirement reculer les connaissances de l'Humanité a duré un bon bout de temps, alors que rien n'avait freiné les progrès au sein des autres peuples. Les chrétiens parlent en terme de martyres...en oubliant que ceux qui, même alors qu'ils risquaient le bûcher, ont eu le courage de transmettre les véritables connaissances et les faire encore évoluer sont aussi des martyres. C'est grace à leur courage que l'Eglise a dû relâcher un tans soit peu la pression, et que ces connaissances ont pus être malgrès tout préservées. Ce n'est pas le christianisme qui est à la base des progrès et de ce que nous savons actuellement, bien au contraire Twisted Evil Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stana
Démon Supérieur
Démon Supérieur
avatar

Nombre de messages : 854
Age : 43
Localisation : Epinal
Humeur : variable, mais plutôt ouverte
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Histoire des religions...   Jeu 3 Mai - 18:52

On dit que les extrêmes se rejoignent, et c'est tout-à-fait vrai. On oppose souvent le noir et le blanc, et une personne qui se dit "blanche" serait bien ètonnée si on lui expliquait que si elle est vraiment à l'extrême, c'est qu'elle est probablement proche de l'extrême opposé.
Le noir et le blanc sont les seules "couleurs" que l'on peux regarder sans fatiguer nos yeux à plus ou moins long terme. Avec les vraies couleurs, le regard finit par se fatiguer, tandis que s'il "plonge" dans le noir ou le blanc, il en entre sans que rien vienne l'agresser, c'est reposant, comme d'avoir les yeux ouverts sur l'infini. Ce n'est pas pour rien si la couleur du deuil dans de nombreuses cultures-plus rarement le blanc, mais il y en a. C'est la teinte d'un no man's land, de l'entre-deux mondes peut-on dire, pour le défunt et pour sois-même, intérieurement.
Le symbole universel du yin et du yang montre explique très bien que dans le noir, il y a toujours un peu de blanc, et inversement; l'un n'existe pas sans l'autre. Il n'y a personne de suffisament "bon" ou de suffisament "mauvais" pour être totalement blanc ou totalement noir. Chez certaines, on ne voit pas le noir-ou le blanc-mais il est toujours là, subtilement. Sans compter que ce qui est bon ou mauvais est extrêmement subjectif lol
On critique le satanisme, mais on oublie une chose: sans le noir, le blanc n'existerait pas. Pas de bien sans mal (quel que soit le sens que l'on donne à ces mots), pas de masculin sans féminin, pas de lumière sans obscurité, pas de jour sans nuit, de bonheur sans souffrance...concernant ce dernier exemple, il est facile à comprendre: quand on est comblé, quand on n'èprouve que des sensations de joie, de bonheur...au bout d'un certain temps on ne le perçoit même plus, c'est comme si ça nous était dû, autrement dit on n'en perçoit plus le côté précieux. Celui qui connaît ou a connu des souffrances savoure d'autant plus, et surtout d'autant mieux, les moments de bonheur. Comme celui qui ne connaît le prix de la santé qu'après une maladie Smile
Si la nuit-et les ténèbres qui vont avec-n'existait pas, il n'y aurait pas de notion de jour, pas vraiment. Si tout était bien lisse, bien uniforme, rien ne pourrait être vu en relief. Sans comparaison possible, pas de beauté, d'intelligence particulière etc si tous les hommes faisaient "le bien", où serait le mérite?...Si tout le monde est pareil, plus de comparaisons, d'émulation, de défis à relever...dans ce "paradis terrestre" décrit par les religions, quel peut être le but de la vie? Un bonheur béat? En aurait-on seulement conscience?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stana
Démon Supérieur
Démon Supérieur
avatar

Nombre de messages : 854
Age : 43
Localisation : Epinal
Humeur : variable, mais plutôt ouverte
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Histoire des religions...   Jeu 3 Mai - 19:02

Dans tous ces exemples, ce qui est sombre, au sens propre ou au sens figuré, a l'utilité d'apporter un contraste, de permettre à son opposé d'apparaître en relief.
C'est tellement vrai que les chrétiens s'appuient sur "le diable", et ce qu'ils appellent "le mal" pour faire fonctionner leur religion lol sans cette peur qu'ils entretiennent chez leurs fidèles, et sans la notion de péché originel et de péché tout court, avec quoi établiraient-ils des comparaisons...aussi hasardeuses soient-elles? Evil or Very Mad sans cette ambivalence naturelle, l'homme serait un ange...et n'aurait aucun besoin de religion pour trouver "le droit chemin" ou s'y maintenir, ce qui serait fâcheux pour les Eglises lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stana
Démon Supérieur
Démon Supérieur
avatar

Nombre de messages : 854
Age : 43
Localisation : Epinal
Humeur : variable, mais plutôt ouverte
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Histoire des religions...   Jeu 3 Mai - 19:12

Quelques exemples des extrêmes qui se rejoignent:
Fixer trop longtemps une lumière vive, sans en dévier, peux rendre aveugle. C'est également vrai au sens figuré: il n'est pas rare que des croyants disons classiques, donc tournés vers "la lumière" telle qu'ils la conçoivent deviennent aveugles à d'autres possibilités, et aux arguments d'autres personnes. Ce sont les mêmes qui veulent convertir les autres à tout prix-et ça peux aller très loin...-en se disant que la fin justifie les moyens. Ca peux aller jusqu'aux violences, aux crimes...ou, "au mieux", un mépris, une haine envers l'Autre-celui qui ose ne pas penser et vivre comme eux Evil or Very Mad quand on voit certains chrétiens ou autre fanatiques, on voit bien de quel côté est la haine, alors qu'ils prêchent un Dieu d'amour lol n'ont-ils pas rejoint l'autre extrême, et d'une manière particulièrement sournoise? Et ceux qui ont des croyances et un mode de vie controversés-comme nous^^-mais ne font pas preuve d'ostracisme et ne nuisent à personne (à moins d'avoir de vraies raisons de le faire), ne sont-ils pas plus justes?...
Comme quoi Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire des religions...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire des religions...
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Histoire des religions monothéistes
» Histoire des religions; La chasse aux sorcières : chasse aux droits des femmes ?
» L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?
» Histoire de religions
» Cours en ligne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Serviteurs du Chaos :: Le Pentacle :: Un peu d'histoire...-
Sauter vers: